Bouteilles consignées : Veltins choisit Krones

Comptant parmi les brasseries privées les plus avancées technologiquement d’Europe, C. & A. Veltins investit continuellement afin de conserver cette position de prestige. Dans cette optique, ils ont dernièrement acquis chez Krones de nouvelles lignes pour leurs bouteilles en verre consigné.

Les locaux de la brasserie C. & A. Veltins à Grevenstein accueillent d’ores et déjà depuis début mars les premières machines Krones destinées à former leur nouvelle ligne de verre consigné : cette dernière sera suivie d’une deuxième ligne fin 2023, ce qui viendra augmenter drastiquement la capacité de la brasserie à traiter les bouteilles en verre consigné.

Veltins recourt à l’expertise de Krones

Le groupe Krones, dont le siège est établit à Neutraubling en Allemagne, se spécialise dans le développement et la fabrication de machines et de lignes complètes dans le domaine des technologies de remplissage et d’emballage des liquides et boissons alimentaires. A sa création en 1951, l’entreprise ne fabriquait que des étiqueteuses, mais sa gamme de produits s’est depuis largement étoffée et le groupe a depuis multiplié les innovations en terme de processus de fabrication et d’emballage.

Les deux lignes conçues pour la brasserie de Grevenstein seront globalement composées des mêmes machines – dispositifs de nettoyage, remplisseuses, étiqueteuse, emballeuses – mais disposeront tout de même de capacités différentes en termes de traitement des bouteilles en verre consigné, ainsi que de quelques spécificités qui leur seront propres à chacune.

Ces deux lignes ont également été équipées d’outils de pointe en vue d’optimiser leur rendement : elles sont par exemple les premières au monde à intégrer une IHM connectée, ce qui permet une mise en réseau maximale entre les machines et les systèmes informatiques

Elles seront toutes deux équipées du dispositif Linatronic AI, une machine reposant sur une technologie visant à inspecter les vides nettoyés et à détecter des types d’erreurs préprogrammés tels que les fragments de verre ébréchés. Et grâce à l’intelligence artificielle d’apprentissage en profondeur, elle est également capable d’apprendre de nouveaux types d’erreurs au cours de sa durée de vie opérationnelle. Enfin, elle permet la détection fiable des gouttelettes d’eau dans les bouteilles, venant réduire d’environ 50 % la quantité de bouteilles rejetées par erreur.

Pour finir, les remplisseuses qui équiperont les deux chaînes seront les premières à disposer d’un tout nouveau type de valve de remplissage, permettant de rincer directement la bouteille avec du CO2 à travers la sonde de la valve, ce qui aura comme impact non négligeable de réduire la consommation de CO2 durant le processus.

Une première ligne d’appoint pour les bouteilles consignées…

La première ligne traitera ses premières bouteilles d’ici le milieu de l’année et devrait permettre d’augmenter considérablement la capacité de production de la brasserie à point nommé pour la saison haute. “C’est surtout au printemps et en été, (…), que nous avons besoin de plus de marge de manœuvre en matière de capacité de remplissage pour répondre avec plus de souplesse aux exigences du marché”, précise Peter Peschmann, directeur technique chez Brauerei C. & A. Veltins, en affirmant que ces nouvelles lignes auront clairement un effet positif notable sur leurs opérations.

Cette nouvelle ligne a donc pour objectif principal de faire gagner la brasserie en productivité et en flexibilité : en effet, cette dernière propose depuis quelques années une gamme de produits de plus en plus diversifiée, avec une demande croissante pour les Veltins, Grevensteiner et Pülleken, d’où la necessité d’augmenter sa capacité de production face au surplus d’activité engendré.

Dotée d’une capacité de traitement jusqu’à 50 000 bouteilles par heure, cette première ligne présente la particularité d’être équipée d’un pasteurisateur LinaFlex pour les mélanges à base de bière et est capable de gérer toute la gamme de bouteilles de la brasserie, en mettant l’accent sur les bouteilles Steinie.

… et une seconde ligne de remplacement

Destinée à remplacer une ligne existante pour l’automne 2023, cette seconde ligne sera quant à elle en capacité de traiter 80 000 bouteilles par heure : cette production record est dû à un jumelage des remplisseuses, étiqueteuses et emballeuses sur la chaîne, couplé à l’utilisation d’une laveuse de bouteilles Lavatec D5, une des plus grandes jamais construites par Krones, et surtout la seule unité de cette gamme en capacité de traiter jusqu’à 96 000 bouteilles en verre par heure.


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.