Les emballages propres et pratiques sont l’avenir de Procter & Gamble avec des bouteilles 100% recyclables d’ici 2023

Une vision globale sur l’avenir de l’emballage 

Directeur du Développement Durable pour la division Soins du linge en Europe depuis maintenant 5 ans, Guillaume Lebert a accepté de répondre à nos questions. Il est membre du Comité Pack Experts sur le Salon ALL4PACK Emballage Paris 2022 qui se tiendra en novembre à Villepinte.

“Même si l’emballage ne représente que 3% de l’empreinte carbone de la lessive, il est tout de même le premier élément que les consommateurs voient en rayon, touchent lors de l’utilisation et trient à la fin. D’où une importance primordiale pour nos utilisateurs, car on ne peut pas avoir d’actions climatiques crédibles si l’emballage n’est pas correctement perçu par nos consommateurs. Ce qui est paradoxal mais tout autant passionnant.

La stratégie des 3R fonctionne dans son impact réel sur l’empreinte environnementale de notre packaging mais aussi dans sa compréhension par nos consommateurs. Les deux vont de pair : un emballage “extrêmement durable” offrant une mauvaise expérience d’utilisation sera tout autant rejeté par les consommateurs qu’un emballage perçu comme peu durable mais pratique.”

Faire evoluer les mentalités

“Chez Procter & Gamble, nous sommes convaincus que nous pouvons transformer les habitudes de consommation grâce à l’innovation. Cela suppose que nos métiers doivent toujours avoir en tête l’utilisateur final, qui recherche un produit de performance supérieure avec un emballage supérieur : c’est uniquement comme cela que le consommateur nous choisit chaque jour en rayon, et que nos actions d’amélioration de l’empreinte environnementale ont un réel impact.

Tout notre travail est donc de pouvoir combiner ces différents éléments. Par exemple, l’augmentation des investissements dans les infrastructures de collecte et de recyclage va être amplifiée lorsque nos marques communiquent sur la recyclabilité de leurs emballages et que nous augmentons la proportion de plastique recyclé dans nos emballages pour soutenir cette circularité, en intégrant 100% de rPET (Recycled Polytéréphtalate d’EThylène, ndlr) pour nos bouteilles d’assouplissant Lenor transparentes en l’occurrence.”

Des méthodes de mesures scientifiques

“Mon premier rôle est d’apporter une mesure scientifique du développement durable. Notre centre de recherches basé à Bruxelles a développé une expertise reconnue en analyse du cycle de vie des produits et des emballages. C’est une fonction essentielle qui nous permet de comprendre l’impact de nos produits et de nos emballages très en amont et jusqu’à leur fin de vie, et ainsi d’agir concrètement à tous les niveaux.

Procter & Gamble a pris l’engagement en septembre 2021 d’atteindre zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2040 dans l’ensemble de ses opérations et de sa chaîne d’approvisionnement, des matières premières au détaillant. Nous devons être capables de mesurer ces améliorations car c’est notre mission en tant que scientifiques. Notre second rôle est de fournir ces solutions innovantes qui permettent d’atteindre ces objectifs.

Par exemple, l’an passé, nous avons lancé la campagne #ChaqueDegréCompte invitant les consommateurs à se tourner vers le lavage à froid sans compromettre le résultat de leur lavage et réduire ainsi l’impact environnemental. En 2022, nous avons signé un partenariat avec la Fondation GoodPlanet et sommes devenus partenaire officiel du programme Mission Energie pour sensibiliser les Français sur l’importance des économies d’énergie.

L’emballage n’est pas en reste, puisque la totalité de nos bouteilles de lessives seront recyclables en 2023.”

Une nécessaire collaboration pour parer aux challenges actuels

“Les déchets plastiques dans notre environnement sont un problème grave et croissant, surtout lorsqu’ils finissent dans nos rivières et nos océans. Travailler ensemble sur ces programmes collaboratifs va bien au-delà du financement. C’est aussi avoir une volonté claire de faire bouger les lignes, tous ensemble. Pour y faire face, nous devons réunir nos talents, comme par exemple nos employés dotés de compétences techniques, logistiques et d’expertise en ingénierie, en travaillant conjointement aux côtés d’ONG et du secteur public.

Je peux par exemple citer en Europe un projet pionnier, travaillé avec une coalition d’entreprises dirigée par Gian DeBelder de P&G, qui a testé l’utilisation de filigranes numériques pour transformer les emballages en « objets intelligents » et mettre en œuvre des techniques de tri autrefois jugées impossibles pour l’industrie du recyclage. Cela permet aux machines de tri de trier et de recycler avec précision plus de matériaux, plus rapidement, avec moins de charge pour le consommateur à la maison. Cela signifie que davantage de plastiques retournent dans l’économie circulaire avec une qualité de réutilisation bien supérieure.”

La pertinence du Comité Pack Experts

“Le salon 2022 sera le deuxième auquel je participe en tant que membre du Comité Pack Experts. J’apprécie énormément nos échanges dans nos réunions ainsi que l’écoute très attentive des organisateurs d’All4Pack sur les enjeux que nous portons et souhaitons mettre en avant sur le salon.

La réalité des emballages du futur est que bon nombre de ces solutions exigeront que l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur s’engage afin que de nouveaux écosystèmes soient créés, des normes communes agréées et des messages communs pour les consommateurs portés. C’est donc une invitation pour nous tous à travailler conjointement sur cet agenda, et le salon All4Pack remplit ici son rôle de lien entre les différents acteurs du secteur.”

Exemples de produits Procter and Gamble


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.